Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de ledromadaire.over-blog.com
  • Le blog de ledromadaire.over-blog.com
  • : balade au gré de mes humeurs, partage de mes gouts musicaux et autres , actualités de la vie, etcccc
  • Contact

Profil

  • Jef.dylan.over-blog.com
  • Bonjour et bienvenue sur mon blog. A l'aube de mes 57ans(eh oui, on le dirait pas) méooo, je voulais faire une sorte de book ou je laisserai la trace d'événements importants a mes yeux, une sorte de fouillis a découvrir au fil du temps. Bisoussss
  • Bonjour et bienvenue sur mon blog. A l'aube de mes 57ans(eh oui, on le dirait pas) méooo, je voulais faire une sorte de book ou je laisserai la trace d'événements importants a mes yeux, une sorte de fouillis a découvrir au fil du temps. Bisoussss

MES PASSIONS

Dylan (3)

DYLAN  MON  CHIEN  QUI  RESTERA  POUR

TOUJOURS  DANS  MON  COEUR .......

ASSE.jpg

ASSE  MON  CLUB  DE  COEUR  DEPUIS  73

11Gotthard

GOTTHARD  MEILLEUR  GROUPE  HARDROCK

loeb inline

SEBASTIEN  LOEB  LA  FIERTE  D'UN

CHAMPION  FRANCAIS ....

jeannie-Longo

JEANNIE LONGO LA  FIERTE  DE  MA  REGION

DeepPurple

DEEP PURPLE  QUI  M'A  FAIT  DECOUVRIR  ET

AIMER  LE  HARD  ROCK  EN  70 .......

Recherche

22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 11:24

 

 

Nul besoin d’habiter à la campagne et d’avoir un grand jardin pour lutter contre le réchauffement climatique. Vivre en ville et agir pour l’environnement est tout à fait compatible. Mieux, vous avez même quelques avantages. En adoptant les bons gestes au quotidien, chacun (et même les petits budgets) peut aider à préserver notre planète et contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.


Le transport est le secteur le plus émetteur de gaz à effet de serre en France. Cela représente 27,8 % des émissions totales du pays en 2012 selon les chiffres du ministère de l’Environnement. Et 92 % de ces émissions proviennent du transport routier, selon Le Monde.

Lorsque l’on habite en ville on a quelques avantages : un réseau de transports en commun et des commerces de proximité. Selon les transports existants dans votre ville, remplacez la voiture par le métro, le bus, le tramway ou le train pour faire vos courses, aller au travail ou rejoindre vos amis. Sortez aussi les rollers, la trottinette ou votre skate. Sinon, vous pouvez marcher ou pédaler.

Un homme fait du vélo en ville via Shutterstock
Un homme fait du vélo en ville via Shutterstock

ALLER TRAVAILLER EN VÉLO PLUTÔT QU’EN VOITURE PERMET D’ÉVITER L’ÉMISSION DE 250G DE CARBONE PAR KILOMÈTRE DANS L’ATMOSPHÈRE

En plus d’être bon pour la santé, aller travailler en vélo plutôt qu’en voiture permet d’éviter l’émission de 250g de carbone par kilomètre dans l’atmosphère selon le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). De plus en plus de villes proposent une offre de vélos en libre-service à l’instar de Vélib’ à Paris, Vélo bleu à Nice ou encore VélôToulouse. Des vélos à assistance électrique (VAE) en libre-service pourraient même conquérir les rues de Paris d’ici 2017 selon le Journal du Dimanche. Si le vélo n’est pas votre truc, certaines villes comme Paris et Lyon proposent des scooters électriques en libre-service. Il suffit de marcher dans la rue pour s’en rendre compte : la plupart des voitures sont occupées par un seul conducteur.

De plus, la grande majorité des déplacements automobiles s’effectue sur des petites distances de quelques kilomètres. Le covoiturage, notamment pour aller au travail, est l’une des solutions pour limiter les émissions de gaz à effet de serre. Des sites internet comme Covoiturage travail se développent pour que les collègues d’une même entreprise ou d’une société voisine se rendent ensemble en voiture depuis leur domicile jusqu’à leur lieu de travail. Par ailleurs, lorsque c’est possible, le télé-travail est un bon moyen pour éviter les déplacements et donc limiter son empreinte carbone.

Deux vélib' dans les rues de Paris
Deux vélib’ dans les rues de Paris

 

Consommez local, bio et de saison

Pour manger local, bio et de saison, rien de mieux que de faire pousser ses fruits et légumes chez soi. Vous n’avez pas de jardin ? Vous pouvez quand même créer un potager chez vous, que ce soit sur le balcon ou sur un rebord de fenêtre. Faites pousser vos tomates cerises, cornichons, poivrons, salades ou encore fraises en jardinières, en bacs ou en pots. Les herbes aromatiques comme le thym, le basilic, la menthe, le cerfeuil sont également très faciles à cultiver et parfaites pour agrémenter vos plats.

L’AGRICULTURE ÉMET PLUS DE 21% DES GAZ A EFFET DE SERRE

Ainsi, vous faites des économies et vous limitez les emballages polluants.Selon le ministère de l’Environnement, l’agriculture émet plus de 21% des gaz à effets de serre. C’est le troisième secteur le plus émetteur en France. Votre façon de consommer et ce que vous mangez a un réel impact sur notre planète. Pour lutter contre le réchauffement climatique mieux vaut manger bio, local et de saison. En effet, plus les produits que vous achetez viennent de loin et plus ils sont émetteurs de gaz à effet de serre. Évitez donc les fraises en hiver et préférez les produits des marchés et des magasins bio.

Faire pousser des tomates chez soi
Faire pousser des tomates chez soi

En plus d’apporter un peu de couleur à vos fenêtres, les fleurs attirent les pollinisateurs indispensables pour l’environnement et la fécondation des plantes. Si vous le pouvez, plantez plusieurs sortes de fleurs sur votre balcon ou votre rebord de fenêtre car elles n’attirent pas toutes les mêmes insectes. Les plantes aromatiques et les arbres fruitiers nains attirent aussi les abeilles, les bourdons ou les papillons.

Fleurs en pot sur le balcon

Si votre rebord de fenêtre n’est pas assez grand et vous avez besoin de plus d’espace, faites pousser vos plantes dans des jardins partagés gérés par des associations. Moyennant souvent une petite somme d’argent, vous avez accès à votre propre potager en pleine ville. Vos fleurs, fruits et légumes pousseront sans pesticides et vous aurez le plaisir (et la fierté !) de les cuisiner chez vous.

Certaines ville comme Paris invitent leurs habitants à végétaliser leurs rues. Le principe : faire pousser des fleurs en pot au pied d’un poteau, aménager un mini potager autour d’un arbre, installer des plantes grimpantes le long d’un mur…A vous de favoriser la biodiversité dans votre ville.

 

Réduire sa consommation de viande

Des vaches dans un champ

Éviter de manger de la viande ne serait-ce qu’une fois par semaine permet d’éliminer autant d’émissions de carbone qu’en laissant la voiture au garage pendant un mois. Si vous n’êtes pas prêt(e) à devenir végétarien(ne), essayez toutefois de diminuer votre consommation de viande le plus possible en préférant la dinde ou le poulet.

L’ÉLEVAGE DE BÉTAIL EST RESPONSABLE DE 14,5% DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

L’élevage de bétail est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre d’origine anthropique de notre planète. Cela équivaut à l’émission de 7 milliards de tonnes de CO2 selon le journal Le Monde. Les plus polluants sont la viande d’agneau (1 kg d’agneau correspond à une émission de 39 kg de gaz à effet de serre) et le bœuf (27 kg). Viennent ensuite le porc (12,1 kg), la dinde (10,9 kg) puis le poulet (6,9 kg). La production de viande est par ailleurs très consommatrice d’eau et l’élevage industriel pose aussi des problèmes de pollution de l’eau.

 

Limitez les déchets et le gaspillage

Une gourde via Shutterstock
Une gourde via Shutterstock

Réduire son impact environnemental c’est aussi limiter l’usage de plastiques et d’emballages, que ce soit en faisant ses courses ou en allant au restaurant. D’ailleurs, la distribution en caisse de sacs plastiques fins – qui mettent plus de 400 ans à être dégradés dans la nature – est désormais interdite en France.

Vous avez toujours une bouteille d’eau en plastique dans votre sac ou sur votre bureau ? Au lieu d’acheter une nouvelle bouteille en plastique à chaque fois, munissez-vous plutôt d’une gourde ou d’une bouteille d’eau réutilisable. Vous économiserez en moyenne 3 litres d’eau pour chaque litre d’eau bu, d’après le PNUE. Au travail ou sur le lieu d’étude, apportez votre propre tasse et évitez l’usage des gobelets en plastique pour limiter les déchets.

AU RESTAURANT, IL EST PRÉFÉRABLE DE MANGER SUR PLACE PLUTÔT QU’À EMPORTER

Il fait beau et l’envie d’un pique-nique convivial sur l’herbe vous tente ? Très bonne idée, mais avec de la vaisselle réutilisable ou biodégradable et compostable. En outre, les assiettes, fourchettes, couteaux et verres jetables en plastique seront interdits en France dès 2020. Autre petit conseil pour limiter votre impact environnemental : au restaurant, choisissez de manger sur place au lieu d’emporter ou de faire livrer vos plats afin d’éviter les emballages qui finiront à la poubelle. Il en va de même pour les achats de vêtements, de cosmétiques (bio) ou de livres sur Internet. Rendez-vous plutôt au magasin lorsque cela est possible.

Légumes du marché
Légumes du marché

En faisant vos courses, choisissez toujours les aliments comprenant le moins d’emballage possible. Pour réduire les plastiques et éviter le gaspillage, achetez en vrac. Au supermarché, à l’épicerie ou au marché, à vous de venir avec vos tupperwares et pots en verre pour stocker vos pâtes, riz, légumes secs, café, thé, farine et sucre dans la quantité que vous souhaitez. Rangez-les ensuite dans un sac ou un cabas réutilisable. En plus, cela vous permet d’acheter uniquement ce que vous avez l’intention de consommer. Autre geste simple : scotcher sur sa boîte aux lettres une petite affiche « stop pub ».

 

Le lombricompostage : une solution pour recycler les déchets organiques

Lombricompostage d'appartement

Vous faites le bon geste en triant vos papiers, cartons, canettes en aluminium et bouteilles en verre. Toutefois, 30% du volume de nos poubelles sont des déchets organiques. Si vous pensiez que valoriser ses déchets organiques en vivant dans un appartement était impossible, détrompez-vous : le lombricompostage le fait. Cette solution écologique permet de réduire le nombre de déchets jetés à la poubelle et de transformer facilement les déchets organiques tels que les épluchures, les coquilles d’œufs et les restes de pâtes.

30% DU VOLUME DE NOS POUBELLES SONT DES DÉCHETS ORGANIQUES

Placé dans l’entrée, dans un coin de la cuisine ou sur le balcon, le lombricomposteur se présente sous la forme d’une petite boîte où vivent des vers de terre. Jetez-y vos détritus naturels pour que les lombrics les ingèrent et les décomposent naturellement. Attention, les vers ne consomment pas de viandes, de poissons, de produits laitiers et d’œufs.

 

Donner un second souffle aux objets

Réparez les objets plutôt que de les jeter via Shutterstock
Réparez les objets plutôt que de les jeter via Shutterstock

Le principe est de réparer au lieu de jeter. Votre grille-pain ne fonctionne plus ? Réparez-le vous-même si vous êtes bricoleur ou sinon apportez-le dans un centre spécialisé. S’il a véritablement rendu l’âme, ne le jetez pas : rendez-vous dans un centre de recyclage prêt de chez vous.

EN RECYCLANT, VOUS PARTICIPEZ À LA RÉDUCTION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE

En recyclant vos appareils électriques usagés (ordinateur, télévision, four micro-onde, téléphone…), vous participez à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. N’oubliez pas de déposer vos piles usagées dans des points de collectes à côté de chez vous (au supermarché, magasin de bricolage ou électronique). Enfin, au lieu d’acheter du neuf, trouvez vos meubles, appareils et vêtements d’occasion dans des friperies ou sur des sites comme Le Bon Coin.

 

Réduire sa consommation d’eau et d’électricité

ampoule-ecologique

Chez vous, troquez vos ampoules incandescentes pour des ampoules fluorescentes compactes bien moins énergivores. Vous réduirez ainsi votre consommation d’électricité de 75%. Préférez les appareils avec un bon indice énergétique qui consomment peu et débranchez toujours vos appareils électriques lorsque vous ne les utilisez pas.

Pour réduire votre consommation d’eau, prenez des douches plus courtes et évitez les bains. Les plus aventuriers peuvent uriner sous la douche pour éviter d’utiliser une chasse d’eau. Faire tourner le lave-vaisselle et la machine à laver uniquement s’ils sont pleins, utiliser le lave-vaisselle en mode éco, laver les vêtements à 30° ou à froid sont autant de petits gestes faciles à faire et bons pour la planète. Pensez aussi à réparer vos fuites de canalisation le plus rapidement possible. Vous ferez des économies d’eau considérable.

Lutter contre le gaspillage alimentaire, réduire ses déchets, recycler le plus possible, consommer local, bio et de saison, réduire sa consommation de viande et éviter la voiture…Il n’y a pas de petits gestes pour rendre notre planète plus respirable et tout le monde peut participer à son échelle. Parler autour de soi des solutions écologiques et s’engager dans une association peut faire bouger les choses. Le temps presse, car si l’on ne fait rien, 100 millions de personnes tomberont dans la pauvreté à cause du changement climatique.

 

Published by Jef.dylan.over-blog.com
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 11:21

Planter un tuteur, praliner les racines, mettre en place, reboucher, arroser : nos conseils pour bien planter, pas à pas

Plantation d'automne : les étapes - F. Marre - Globe Planter - Rustica
Les anciens plantaient leurs végétaux à racines nues, lors de la chute des feuilles. Un geste efficace et à perpétuer.

Préparer le sol
Si vous plantez une haie ou un massif d’arbustes ou de rosiers, prenez le temps de préparer un emplacement plus grand que nécessaire. Les mauvaises herbes ne concurrenceront pas les jeunes plantes que vous allez y installer. Bêchez le sol sur 30 cm de profondeur et cassez grossièrement les mottes. En l’ameublissant, vous faciliterez la pénétration des racines. Or, des plantes bien enracinées supportent mieux la sécheresse et, une fois bien ancrées, elles résistent mieux au vent. Retirez toutes les mauvaises herbes, notamment les liserons et le chiendent qui peuvent devenir envahissants. En terre lourde, conservez les petites pierres, elles contribuent au drainage.

Ouvrir le trou
Il est préférable d’ouvrir les trous de plantation préalablement à l’arrivée des arbres, arbustes et rosiers à planter.

Ces travaux sont longs à réaliser si vous désirez offrir de bonnes conditions d’installation et de culture à vos plantes. Une fois arrivés, les végétaux à racines nues ne doivent pas attendre leur mise en place.
Opérez donc environ un mois avant la plantation proprement dite. La terre du fond du trou aura ainsi le temps de se tasser avec les pluies. Pour un arbre, prévoyez un trou de 1 m de côté et de 80 cm à 1 m de profondeur, pour un arbuste, de 60 cm de côté et de profondeur. Faites des tas différents pour les diverses couches de terre. Apportez des engrais à décomposition lente au fond du trou, puis rebouchez-le en remettant les couches de terre dans le sens initial.

Installer
Vous avez choisi, acheté et transporté vos plants à racines nues près de leur emplacement définitif. En jardinier avisé, vous avez déjà apporté les engrais nécessaires et refermé le trou de plantation (voir ci-dessous). Maintenant, rouvrez le trou sur environ 40 cm de profondeur. Il doit rester 5 à 10 cm de terre au-dessus des engrais pour que les racines ne soient pas en contact avec eux.

Planter un tuteur

Un tuteur solide - Rustica
Enfoncez un solide tuteur légèrement décalé par rapport au centre du trou.

Praliner les racines

Pralinage des racines - Rustica
À l’aide d’un sécateur bien affûté, commencez par couper toutes les racines cassées ou blessées. Ensuite, dans un large seau, préparez une boue un peu épaisse en mélangeant de la terre avec de l’eau. Vous pouvez également utiliser un pralin du commerce.

Laissez tremper les racines dedans, pendant 15 à 30 minutes, en remuant de temps en temps. La boue qui enveloppe les racines empêche leur dessèchement et facilite la reprise.

Mettre l’arbre en place

Mise en place de l'arbre - Rustica
Vérifiez la profondeur en plaçant l’arbre dans le trou, le point de greffe (bourrelet à la base du tronc), ne devant pas être enterré.

Positionnez le tronc parallèlement au tuteur, sans le plaquer contre, pour pouvoir l’attacher. Les racines pralinées doivent reposer sur la terre et s’étaler dans toutes les directions.

Reboucher et tasser

Combler le trou - Rustica
Replacez la terre extraite en la faisant glisser entre les racines jusqu’au comblement du trou. Tassez alors avec les pieds, sans appuyer trop fort afin de ne pas abîmer les racines.

Vérifiez l’aplomb de l’arbre.

Arroser copieusement

Arrosage final - Rustica
Versez 10 à 20 l d’eau par arbre. Vous favoriserez l’adhérence de la terre aux racines et supprimerez les poches d’air, néfastes à une bonne reprise. Attendez quelques jours avant d’attacher le tronc au tuteur avec un lien non blessant. L’arbre va sans doute s’abaisser avec le tassement de la terre, rajoutez-en en surface si nécessaire.
Published by Jef.dylan.over-blog.com
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 11:17

Pour fleurir balcons, terrasses et jardins de l'automne au printemps prochain, composez des jardinières et potées fleuries.

Chrysanthèmes et pernettyas pour jardinière automnale résistante - F. Marre - Jardinerie Ferme de Gally - Rustica
De nombreuses fleurs d'automne sont vendues à l'unité en godet dans les jardineries dès la fin août. N'hésitez pas à acheter bruyères (Calluna ou Erica), cyclamens, chrysanthèmes (Chrysanthemum), heuchères (Heuchera), pensées (Viola), pernettya et bien d'autres fleurs pour composer des potées et jardinières d'automne dès les mois de septembre-octobre et qui fleuriront jusqu'à l'hiver.
L'entretien est simple puisqu'il suffit de couper régulièrement les fleurs fanées, le feuillage jaunit et d'arroser une fois par semaine (sauf en période de grand froid). Toutes ces compositions se placent de préférence au soleil - mi-ombre.

Jardinière rose

Chrysanthèmes et pernettyas - F. Marre<br />Jardinerie Ferme de Gally - Rustica
Cette jardinière est monochrome rose mais choisissez les chrysanthèmes et les pernettyas en fonction de vos envies. Commencez toujours par mettre quelques cailloux ou billes d'argiles au fond du contenant afin de faciliter le drainage puis mettez un terreau spécial jardinière. Ensuite, faites tremper les godets dans une bassine d'eau afin de défaire les mottes plus facilement. Placez au centre le ou les pernettyas et de chaque côté, plantez les petits chrysanthèmes. Pour finir, comblez les trous avec du terreau, tassez légèrement avec les doigts et arroser à la surface. Voici une belle composition pour fleurir une fenêtre ou bien un balcon-terrasse.

Pense-bête :

Trio de fleurs

Chrysanthème, heuchères et cyclamens - F. Marre - Rustica
Commencer par planter un chrysanthème à petites fleurs au centre du pot. Ensuite, placez, en quinconce, les godets d'heuchères et de cyclamens. Le nombre de godets dépend du diamètre de votre pot ou jardinière. Le feuillage des heuchères restera décoratif toute l'année et ils fleuriront au printemps prochain. Si cette plante vivace est à l'étroit dans le pot, n'hésitez pas à la replanter dans un massif du jardin ou à la diviser (les pieds deviendront plus florifères).
Les cyclamens resteront beaux jusqu'au printemps prochain, à condition de retirer les feuilles jaunes, les fleurs fanées et ils finiront par perdre leurs feuilles.

Pense-bête :

Duo de pensées et bruyères

Bruyères et pensées - F. Marre - Le Bois Pinard - Rustica
Commencez par planter la bruyère au centre du contenant. Elle fleurit toute l'année et son feuillage change de couleur en fonction des saisons. Ensuite, placez les pensées de chaque côté. La bruyère va, dans le temps, s'installer dans le feuillage vert des pensées. Les pensées sont très appréciées pour leur longue floraison, de l'automne à la fin du printemps. Dans les régions très froides, les pensées peuvent geler donc placer le contenant dans un endroit à l'abri des courants d'air.
Ici, on a créé une harmonie de rose. Choisissez vos couleurs pour varier les tonalités de vos compositions.

Pense-bête :

Par

Published by Jef.dylan.over-blog.com
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 11:13

PREMIER JOUR DE L'AUTOMNE 2016 - La date de l'équinoxe d'automne 2016 marque un jour clé renouvelé chaque année : celui du premier jour de l'automne au sein de l'hémisphère nord. Mais il s'agit aussi d'un événement astrologique très précis. Explications.

 

 

[Mis à jour le 19 septembre 2016 à 15h30] La date de l'équinoxe d'automne 2016, c'est pour dans quelques jours : l'événement astronomique a lieu jeudi prochain 22 septembre dans l'hémisphère nord. Il survient en général entre le 21 septembre et le 24 septembre. Du coup, la date de l'automne précède d'un mois environ le passage à l'heure d'hiver. Le premier jour de l'automne intervient également à mi-chemin du solstice d'été (20-21 juin) et du solstice d'hiver (20-21 décembre). Avec ses feuilles qui tombent en même temps que la température et ses journées qui rétrécissent à vitesse grand V, l'arrivée de l'automne n'est généralement pas aussi attendue que celle du printemps. Mais il s'agit néanmoins d'un événement astronomique passionnant. A cette date, le soleil coupe en effet le plan de l’équateur. Résultat : l'équinoxe d'automne fait partie des deux seuls moments de l'année où journée et nuit sont précisément de même longueur.

Qu’est-ce exactement que l’équinoxe d’automne ? Quelle est sa définition scientifique ? A quelle date précise aura lieu l’équinoxe d’automne 2015 ? Quelles sont les traditions liées à cette période de l’année ? Pourquoi cette date marquait-elle le début de l’année pendant la Révolution française ? Quelles sont les phénomènes météo liés à cette saison ? Pourquoi les marées d’équinoxe sont-elles plus importantes que les autres ? Linternaute.com répond à toutes les questions sur la date qui marque le début de l’automne.

Date de l'équinoxe d'automne

Chaque année, l’équinoxe d’automne a lieu à une date différente. Ceci tient au fait que la Terre tourne autour du soleil en 365 jours, 5 heures et 46 minutes, et non exactement 365 jours. Le plus gros de ce décalage est corrigé par l’adjonction du 29 février lors des années bissextiles. Mathématiquement, les équinoxes d’automne ne peuvent avoir lieu qu’entre le 21 septembre (la prochaine fois en 2092) et le 24 septembre (la prochaine fois en 2303).

L'équinoxe d'automne 2016 est pour le 22 septembre. © sborisov - Fotolia.com

Equinoxe d'automne 2016, 2017, 2018, 2019...

"Les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon cœur d'une langueur monotone". En 2016, l'automne débutera le jeudi 22 septembre à 14h01 U.T. (temps universel) soit 16h21 en France. Selon les calculs de l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides, l’équinoxe d’automne 2015 avait eu lieu le mercredi 23 septembre 2015 à 08h20 T.U. (Temps universel), soit 10h20 (heure de Paris). Le phénomène marque alors officiellement et à la minute près l'entrée dans la saison des feuilles mortes.

L’automne se poursuivra pendant trois mois jusqu’au solstice d’hiver : selon les calculs de l’IMCCE, celui-ci aura lieu le mercredi 21 décembre 2016 à 10h44 T.U. (12h44). L’équinoxe de printemps de l’année 2017 aura lieu le lundi 20 mars à 10h28 T.U.

Voici les dates et heures des équinoxes d'automne, estimés jusqu'en 2019 :

  • 2017 : vendredi 22 septembre 2017 à 20h01 T.U. (22h01)
  • 2018 : dimanche 23 septembre 2018 à 1h54 T.U. (3h54)
  • 2019 : lundi 23 septembre à 20h50 T.U. (22h50)

Equinoxe d’automne : la définition

Qu’est-ce que l’équinoxe ? Le mot vient du latin æquinoctium (nuit égale). En effet, pour nous, le phénomène le plus évident de l’équinoxe est que la nuit et le jour ont la même durée à cette période de l’année. A l’équinoxe d’automne, les jours, qui duraient environ 16 heures au 21 juin en France, ont largement perdu en longueur. Ils raccourciront ainsi jusqu’au solstice d’hiver. Pourquoi ? En raison de la géométrie. En effet, l’axe de rotation de la terre est incliné de 23,4° par rapport au plan de son orbite : notre planète "penche" par rapport au soleil. L’astre ne nous éclaire donc pas de la même façon selon les moments de l’année. En hiver, la France (par exemple) ne reçoit de lumière que huit heures par jour, contre le double en été. Ceci détermine le comportement des masses d’air et donne naissance aux saisons telles que nous les connaissons dans les zones tempérées.

Les mouvements de la Terre autour du soleil déterminent la valse des saisons. © lil_22, Fotolia

Les deux équinoxes sont donc les deux moments de l’année où les jours et les nuits ont la même durée. Ceci a lieu lorsque le Soleil traverse l’équateur céleste et se trouve précisément au zénith de celui-ci, éclairant les deux hémisphères de manière égale : sur n’importe quel point du globe, la durée approximative de la journée est de 12 heures. A ce moment de l’année, le soleil se couche à l’ouest et se lève à l’est (alors qu’il se lève par exemple au nord-est dans nos contrées en été). C’est également à cette période que les jours raccourcissent le plus vite.

En pratique, de légers décalages peuvent se créer : ainsi, à Paris (par exemple), la durée de la nuit ne dépassera celle du jour que le 26 septembre et non le 23 septembre. Ce jour-là, le soleil va se lever à 7h42 pour se coucher à 19h41, soit 11h58 d’éclairage (c’est 3 minutes et 33 secondes de jour de moins que la veille). Le décalage entre l’équinoxe astronomique et le moment où le jour et la nuit ont la même durée est imputable à deux motifs. Le premier est l’irrégularité de la course de la Terre autour de son étoile (son orbite est elliptique et la Terre accélère et ralentit). La seconde raison est la déformation du globe terrestre lui-même, dont la forme n’est pas parfaite.

Equinoxe d’automne : origines, histoire et traditions

En France, l’équinoxe d’automne est lié à un moment majeur de l’histoire. Le calendrier républicain, établi pendant la Révolution française, prenait l’équinoxe d’automne comme principal repère : il marquait alors le début de la nouvelle année. Cette organisation fut adoptée en 1792 et abandonnée en 1806 par Napoléon. A l’origine de ce nouveau calendrier, on trouve deux décisions des députés de la Convention. Le 21 septembre 1792, ils votent l’abolition de la royauté en France puis décrètent que les actes publics seront désormais datés "à partir de l’an I de la République". C’est donc par accident et non par calcul que l’évènement astronomique devint la date clef du calendrier. Cependant, à partir de l’année suivante, le début de l’année fut fixé à l’équinoxe vrai à Paris (entre le 21 et le 24 septembre dans le calendrier grégorien).

L'abolition de la royauté, ancienne gravure de Chauvin vers 1890. © neko92vl - Fotolia.com

Le poète Fabre d’Eglantine nomma les mois, qui démarraient avec Vendémiaire, période des vendanges. Traduit dans notre calendrier, il débutait donc le plus souvent le 22 septembre. Le calendrier républicain, qui comptait 360 jours était complété par cinq à six jours complémentaires (sur le même modèle que les années bissextiles), nommés sans-culottides. Ils rendaient hommages aux sans-culottes, frange antiaristocratique et radicale du peuple. Ces jours se glissaient à la toute fin de l’année républicaine, après le douzième mois, fructidor. Chômés, ils marquaient donc la période de l’équinoxe d’automne en célébrant la vertu, le génie, le travail, l’opinion et les récompenses. Tous les quatre ans, un sixième jour s’ajoutait : le jour de la Révolution. Il donnait lieu à des réjouissances et marquait la fin d’une franciade (période de 4 ans).

L’équinoxe d’automne fut longtemps celle où les élèves retrouvaient les bancs de l’école. En effet, jusqu’aux années 1960, la rentrée scolaire était fixée entre le 20 septembre et le 30 septembre. Cette reprise tardive permettait aux enfants d’assister leurs parents dans les tâches agricoles (moissons, vendanges…), alors qu’une majorité de la population habitait encore dans les campagnes.

Ailleurs dans le monde, de nombreux évènements sont liés à l’équinoxe d’automne. Au Mexique, les Mayas attribuaient une grande importance à cette période où les jours et les nuits ont la même longueur. La pyramide d’El Castillo, sur le site de Chichén Itzá, a été conçue de manière à ce que, lors des équinoxes, les ombres portées évoquent la silhouette d’un serpent glissant le long de ses escaliers. En Asie, la classification des saisons diffère de celle utilisée en occident. Ainsi, l’équinoxe marque dans le calendrier chinois la Fête de la mi-automne (et non du début de l’automne). Elle a toujours lieu lors d’une nuit de pleine lune proche de l’évènement astronomique : cette année, la date est fixée au 27 septembre. Elle célèbre également la fin des récoltes et constitue l’une des périodes de congés les plus importantes de l’année en Chine, à Taïwan, au Vietnam. Traditionnellement, il était d’usage d’organiser les mariages à cette période de l’année. La confection de gâteaux en forme de lune ou de lanternes font partie des rituels pratiqués à l’occasion de la fête de la mi-automne.

Equinoxe d’automne : la météo

Sous quels cieux va commencer l'automne ? Cela dépend, évidemment, d'où vous habitez. Si l'on se concentre sur la France métropolitaine, il s'avère que le Languedoc-Roussillon, la région PACA et la Corse seront les seuls secteurs à connaître un équinoxe sans nuages, avec des températures allant jusqu'à 27°C dans l'après-midi. Jeudi 22 septembre prochain, le ciel sera globalement voilé dans le Centre et le Sud-ouest ainsi qu'en Ile-de-France (il fera de 6 à 26°C dans ces contrées) et majoritairement nuageux avec des éclaircies dans l'Ouest et le Nord-ouest (entre 7 et 24°C pour les températures). Nord-Pas-de-Calais et Haute-Normandie seront sous des pluies éparses et leurs températures ne dépasseront pas 24°C.

Pour les météorologues, l’automne commence le 1er septembre et non à l’équinoxe d’automne. Mais cette période demeure essentielle. Plusieurs facteurs l’expliquent : d’abord, c’est à cette saison que tombe la nuit boréale. Les températures autour du pôle nord dégringolent, pesant sur les masses d’air dans l’ensemble de l’hémisphère nord. Par ailleurs, la diminution de la durée totale d’éclairage par le soleil permet, par temps clair, aux nuits d’être de plus en plus froides. Les premières gelées peuvent ainsi intervenir dès l’équinoxe d’automne : ce fut par exemple le cas en Moselle le 23 septembre 2014.

En France, si de belles journées ensoleillées peuvent encore se succéder au moment de l’équinoxe, cette période intermédiaire peut aussi laisser la place à des dépressions atlantiques apportant énormément de précipitations. L’arrière-saison peut également, dans le sud-est de la France, être marquée par le phénomène des épisodes méditerranéens ou cévenols. Une dépression gorgée d’humidité se heurte aux reliefs des Alpes ou des Cévennes, provoquant de fortes pluies. Ainsi, le 22 septembre 1992, 42 personnes trouvaient la mort dans la crue meurtrière de l’Ouvèze à Vaison-la-Romaine.

Les équinoxes sont également des périodes propices aux grandes marées. En effet, le passage du soleil dans le plan de l’équateur terrestre renforce l’influence de l’astre sur les mouvements des mers. Les marnages (différence entre pleine mer et basse mer successives) sont largement plus élevés que le reste de l’année. Ainsi, l’équinoxe de printemps 2015 a été marqué par une série de "marées du siècle", avec des coefficients atteignant 119 sur 120 sur le littoral français.

Published by Jef.dylan.over-blog.com
commenter cet article
22 septembre 2016 4 22 /09 /septembre /2016 11:10

 

2013-09-08

Eh oui... on ose à peine y croire, mais c'est bien ça. Cette lumière oblique, cette fraîcheur humide... C'est l'automne!

 

Et même si le beau temps revient, ce ne sera plus pareil. Comme un ancien amour qui revient vous voir après que vous ayez pleuré toutes les larmes...Il y a quelque chose de changé.

Les brassards sont rangés, les maillots pliés. On a sorti les chaussures de rentrée. Alors si le soleil revient et joue les guest stars, nous ne serons plus vraiment là pour l'accueillir. Plus là pour courir et sauter dans la piscine. Ni s'allonger sur les transats. Nous serons dans nos maisons, à préparer la soupe, les devoirs. Déjà...

Published by Jef.dylan.over-blog.com
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 11:27

 

Parmi les plus courantes, l'arthrose du dos s’attaque principalement aux vertèbres lombaires, en bas de la colonne vertébrale. Plusieurs symptômes sont caractéristiques de cette maladie. Medisite fait le point avec le Professeur Francis Berenbaum, rhumatologue.

Un mal dans le bas du dos aggravé par la marche

84% des hommes et 74 % des femmes de plus de 50 ans présentent des signes radiologiques d’arthrose dorsolombaire, selon une étude relayée par le Pr Francis Berenbaum dans son ouvrage Le grand livre de l’arthrose . "Compte tenu du nombre d’articulations et de contraintes que reçoit le rachis lombaire, [sa fréquence] est aisément compréhensible."

Qu’est-ce-qu’on ressent ? En cas d’atteinte postérieure, la douleur est la plupart du temps "mécanique" et s'accentue avec la marche : parfois à partir d’un kilomètre, parfois même à cinquante mètres... elle nécessite l’arrêt du patient qui peut, après quelques minutes, reprendre la marche.

Pourquoi ? "Les vertèbres réagissent à l’affaiblissement de l’articulation en fabriquant de l’os supplémentaire à sa périphérie (les ostéophytes), ce qui diminue le diamètre du canal lombaire et limite la mobilité de la colonne vertébrale. Cela peut entrainer des douleurs", explique le Pr Berenbaum.

Des douleurs soudaines après un effort

 

Qu’est-ce-qu’on ressent ? La dou leur est aigüe dans le bas du dos et survient soudainement après un effort de type soulèvement voire après un simple éternuement. Elle peut également irradier dans la jambe.

Pourquoi ? Elle provient de l’affaiblissement d’un disque cartilagineux entre les vertèbres, qui laisse saillir une partie du noyau gélatineux qui se trouvait à l’intérieur (hernie discale). Cette saillie comprime l’une des racines du nerf sciatique et peut entraîner une sciatique (arrière de la cuisse), ou du nerf crural et peut entraîner une cruralgie (devant la cuisse).

Un besoin de faire le dos rond

 

Qu’est-ce-qu’on ressent ? Certains patients souffrant de douleurs lombaires éprouvent le besoin de se pencher en avant pour se soulager. "On appelle ce réflexe "le signe du Caddie", comme lorsqu’on s’appuie sur un caddie pendant ses courses", explique le Pr Berenbaum. Bien souvent, ces patients sont également soulagés en faisant du vélo, qu’ils peuvent pratiquer sur des kilomètres, contrairement à la marche.

Pourquoi ? Cette position de dos rond soulage les articulations lombaires en ré-ouvrant le canal lombaire rétréci par le phénomène dégénératif (grossissement des articulations postérieures et des ligaments qui unissent les vertèbres).

A noter : "Une articulation très abîmée avec un cartilage très altéré peut être totalement indolore alors que certains patients dont la radiographie est quasi normale ont des douleurs très importantes", précise le Pr Berenbaum dans son ouvrage.

Des fourmillements et une douleur diffuse dans les jambes

 

Qu’est-ce-qu’on ressent ? Les douleurs de l’arthrose dorsolombaire peuvent parfois se diffuser dans la fesse, la cuisse et la jambe, notamment pendant la marche. Elles peuvent s’accompagner de fourmillements, "désagréables mais sans gravité" souligne le Pr Berenbaum.

Pourquoi ? Cette douleur correspond au trajet du nerf sciatiqueou du nerf crural compressé par le rétrécissement du canal lombaire.

 

Une paralysie dans de rares cas

 

La dysfonction discale peut entraîner une paralysie suite à la compression du nerf sciatique.

Pourquoi ? Les douleurs radiculaires (sciatique, cruralgie), peuvent entraîner "une perte de sensibilité des membres inférieurs ou une faiblesse permanente (paralysie ou parésie)", souligne le Centre Francilien du Dos. "Cette évolution reste en général très tardive et la paralysie complète rarissime. Les patients ne se réveillent jamais paralysés un matin, l'évolution est lente et insidieuse", précise l’Institut.

 

Une impression de raideur

©

Qu’est-ce-qu’on ressent ? Le mouvement de la colonne vertébrale semble être limité. Le patient à du mal à fléchir son corps.

Pourquoi ? "Par sa localisation sur les articulations et ses effets sur les tissus intra et extra-articulaires environnants, l’arthrose entraîne une raideur articulaire qui se définit simplement comme une diminution des amplitudes articulaires", explique le spécialiste dans son ouvrage. Cette réaction est une protection physiologique du corps qui arrête de se mobiliser pour limiter la douleur : "Les muscles réduisent leurs capacités d’étirement parce qu’ils se fibrosent", note le professeur dans son livre

 

Qu’est-ce-que l’arthrose du dos ?

©Istock

L’arthrose du dos désigne communément l’arthrose lombaire, au niveau du bas de la colonne vertébrale. Comme pour les autres parties du corps, elle correspond à un phénomène de destruction au sein de l’articulation : le cartilage se fragilise et se fissure, la membrane synoviale s’inflamme, les extrémités osseuses peuvent s’épaissir.

Les deux types : Après 65 ans, la lombarthorse touche généralement les articulations interapophysaires postérieurs, dernière les vertèbres. Dans le cas de sujets plus jeunes, elle est plus généralement d'origine disclae (hernie), siégeant au niveau des disques cartilagineux entre les vertèbres (ce problème n’a pas encore été rangé dans la famille des arthroses à proprement parler, bien que par sa nature il n'est pas toujours facile de le différencier de l'arthrose interapophysaire postérieure, d’où sa mention dans cet article).

Merci au Pr Francis Berenbaum pour sa collaboration à cet article. Il est l’auteur de l’ouvrage Le grand livre de l’arthrose aux éditions Eyrolles, 2016.

Published by Jef.dylan.over-blog.com
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 11:21

 

 
une-typhon

En Asie, la période s’étendant de juillet à octobre est connue comme particulièrement propice au développement de typhons. Ces dernières années, les littoraux japonais, chinois et coréens ont subi des dégâts considérables dus à la multiplication de ces phénomènes météorologiques mais aussi à leur violence particulièrement accrue. Une récente étude fait le parallèle entre ce phénomène et le réchauffement climatique.

 

Pour rappel, un typhon prend naissance dans l’océan pacifique (contrairement à l’ouragan qui voit le jour en Atlantique) et s’accompagne de vents pouvant souffler de 120 à 200 km/h. Il résulte d’une dépression tropicale quand une masse d’air chaud s’élève au-dessus de l’océan et entre en contact avec l’atmosphère dont la température est plus basse. Le mouvement de tourbillon génère alors les rafales de vents.

 

Les passages récents des typhons Lionrock ou encore Meranti ont causé des pertes humaines ainsi que des dégâts matériels considérables au Japon et en Chine. Meranti est d’ailleurs considéré comme un des typhons les plus violents de ces dernières années. La revue Nature Geoscience a récemment publié une étude qui révèle que la hausse de température des océans est directement liée à la hausse de la vitesse des rafales touchant les littoraux. Les typhons auraient ainsi vu augmenter leur intensité de 15% ces dernières années et le nombre de phénomènes classés catégorie 4 et 5 (échelon maximal) aurait été multiplié par deux.

Super typhoon Meranti killed 28 people and left 15 missing after it tore into China

 

Si rien n’est fait pour réduire le réchauffement climatique, ces phénomènes devraient malheureusement se multiplier dans les années à venir, ce qui est plutôt inquiétant quand on sait que le typhon Ryan avait fait des milliers de victimes en 2013. Seul point positif : grâce à cette étude, les scientifiques pourraient mieux prévoir la force ainsi que la trajectoire de ces supers typhons afin de limiter leur impact.

Published by Jef.dylan.over-blog.com
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 11:14
Restez curieux. Suivez nous !

Lorsqu’on lui a diagnostiqué un cancer de la peau, Megan a eu un déclic. Cette mauvaise nouvelle l’a décidée à accomplir ses rêves sans plus attendre. En 13 jours, elle a parcouru les quatre coins du globe avec son ami pour découvrir les sept merveilles du monde. SooCurious vous présente son incroyable aventure. 

L’histoire de Megan semble tout droit sortie d’un film. Tout a commencé dans la vallée de Yosemite, où la jeune femme s’entraînait depuis trois ans pour monter la route Nose sur El Capitan. Alors qu’elle était à plus de 500 mètres du sol, Megan a fait une terrifiante chute sur 15 mètres. Cette chute lui fait porter un nouveau regard sur sa vie.

38-cancer-sept-merveilles-mondeL’histoire ne s’arrête pas là. Une semaine plus tard, Megan se fait heurter violemment par une voiture alors qu’elle circulait en Vespa. Elle en sort indemne. Mais le sort s’acharne, quelques jours plus tard, un contrôle de routine lui apprend qu’elle est atteinte du cancer de la peau. Cette cascade de malheurs est arrivée en seulement un mois.

Un mois tragique qui l’a amenée à repenser à la manière dont elle menait sa vie. Et elle a pris conscience d’une chose : la seule chose qui l’empêchait d’accomplir ses rêves, ce n’était pas l’argent, ce n’était pas le temps, c’était elle. Deux semaines plus tard, la décision de Megan est prise : elle va voir les sept merveilles du monde. 13 jours, 12 pays, 15 vols, 45 401 kilomètres, 5 nuits d’hôtels, et 7 merveilles du monde plus tard, son objectif a été réalisé.

8-cancer-sept-merveilles-monde

 

La Grande Muraille de Chine : 

7-cancer-sept-merveilles

 

Le Taj Mahal :

6-cancer-sept-merveilles

 

Le Christ Rédempteur :

3-cancer-sept-merveilles

 

Le Colisée : 

4-cancer-sept-merveilles

 

Pétra :

5-cancer-sept-merveilles

 

Le Machu Picchu 

2-cancer-sept-merveilles

 
Chichén Itzá :

1-cancer-sept-merveilles

 

9-cancer-sept-merveilles-monde 10-cancer-sept-merveilles-monde 11-cancer-sept-merveilles-monde 12-cancer-sept-merveilles-monde 13-cancer-sept-merveilles-monde 14-cancer-sept-merveilles-monde 15-cancer-sept-merveilles-monde 18-cancer-sept-merveilles-monde 17-cancer-sept-merveilles-monde 16-cancer-sept-merveilles-monde 19-cancer-sept-merveilles-monde 20-cancer-sept-merveilles-monde22-cancer-sept-merveilles-monde 23-cancer-sept-merveilles-monde 24-cancer-sept-merveilles-monde 27-cancer-sept-merveilles-monde 26-cancer-sept-merveilles-monde 25-cancer-sept-merveilles-monde-cancer-sept-merveilles-monde 31-cancer-sept-merveilles-monde 32-cancer-sept-merveilles-monde 28-cancer-sept-merveilles-monde 29-cancer-sept-merveilles-monde 30-cancer-sept-merveilles-monde 33-cancer-sept-merveilles-monde 34-cancer-sept-merveilles-monde 35-cancer-sept-merveilles-monde 36-cancer-sept-merveilles-monde 37-cancer-sept-merveilles-monde39-cancer-sept-merveilles-monde 41-cancer-sept-merveilles-monde 40-cancer-sept-merveilles-monde

Une belle leçon de vie ! Les paysages que Megan a partagés sont magnifiques. Cette histoire palpitante prouve bien que tout est possible si l’on s’en donne les moyens. La volonté est plus forte que toutes les petites contraintes du quotidien. Dans la catégorie leçon de vie, rencontrez Norma, cette super mamie qui a décidé de prendre la route quand elle a appris qu’elle était atteinte d’un cancer.

Published by Jef.dylan.over-blog.com
commenter cet article
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 11:09

Tabac, alcool, soda, de nombreux cancers pourraient être évités grâce à une meilleure hygiène de vie. Une campagne de sensibilisation du ministère de la Santé et de l’Institut national du cancer démarre ce lundi 19 septembre pour le rappeler aux Français.

« 40% des cancers pourraient être évités si nous changeons nos comportements quotidiens. Le savoir, c’est pouvoir agir ». Car en réalité, deux cancers sur cinq seraient évitables grâce à une hygiène de vie supprimant les facteurs à risques.

 

Des messages comme « Non merci, je ne fume plus », « Je vais plutôt prendre un jus de fruit », «  Je préfère y aller en marchant » ou encore « Pour moi, ce sera une salade » pourront ainsi être lus dans les journaux nationaux , régionaux et sur les réseaux sociaux.

Car une étude de l’Inca a démontré que sur les 355 000 cancers diagnostiqués en France chaque année, 140 000 résultent de l’exposition à des facteurs de risques et pourraient être évités. Premier coupable : le tabac. Il tue pas moins de 47 000 personnes par an, est responsable de 90% des cancers du poumon et est impliqué dans 17 types de cancers différents.

Le tabac est impliqué dans 17 cancers différents
Le tabac est impliqué dans 17 cancers différents

L’alcool arrive en seconde position. Sa consommation entraîne 15 000 décès par cancer chaque année, notamment celui de l’oesophage, de la bouche, du colon-rectum, du foie, mais également du sein. « La France fait face aujourd’hui à des consommations de tabac et d’alcool très élevées, supérieures à celles de nombreux pays européens », explique un communiqué conjoint du ministère de la Santé et de l’Inca.

De mauvaises habitudes alimentaires comme une faible consommation de fruits et légumes ou au contraire une consommation excessive de viande rouge et de charcuterie sont dommageables pour le corps. Mais l’obésité, un manque d’activité physique, une exposition à certains virus ou bactéries ainsi qu’aux rayonnements UV augmentent également les risques de cancers.

Une mauvaise alimentation augmente considérablement les risques de cancer
Une mauvaise alimentation augmente considérablement les risques de cancer

Le tabac est responsable de 18% des cancers, la consommation d’alcool et l’alimentation sont respectivement à l’origine de 8 à 9% des cancers. L’exposition professionnelle serait, quant à elle, responsable de 4,5 à 8% des cancers. Enfin la pollution serait responsable de seulement 1% d’entre eux.

40% des cancers seraient évitables via Shutterstock
40% des cancers seraient évitables via Shutterstock

Espérons donc que la campagne de sensibilisation conjointe portera ses fruits auprès de la population française. Et si le sujet vous intéresse, découvrez comment à 16 ans ce jeune-homme a trouvé un moyen 400 fois plus efficace de dépister le cancer du pancréas.

Published by Jef.dylan.over-blog.com
commenter cet article
19 septembre 2016 1 19 /09 /septembre /2016 13:58

les araignées de maison

 

Comment lutter contre les araignées dans votre maison ?

Vous avez peur des araignées ? Vous avez tout simplement envie qu’elles s’éloignent de votre maison ? Il existe des solutions efficaces contre les araignées. Optez pour des répulsifs naturels avec ces 7 astuces de grand-mère.

Le vinaigre blanc

Pulvérisez chaque semaine du vinaigre blanc sur les contours de vos fenêtres et de vos portes. L’acide acétique du vinaigre dégage une odeur forte que les araignées n’aiment pas du tout. Avec cette astuce, ces petites bêtes n’auront plus envie de rentrer dans votre maison !

La pierre d’alun

Avec de la poudre d’alun, il est possible de fabriquer soi-même un répulsif naturel. Diluez 50 g de poudre d’alun dans 500 ml d’eau tiède. Mélangez et versez dans un vaporisateur de 500 ml. Vaporisez sur les endroits où les araignées sont susceptibles de passer.

La lavande

Les araignées ont horreur de l’odeur de la lavande. Diffusez régulièrement de l’huile essentielle de lavande vraie dans chaque pièce de votre maison. Vous pouvez aussi y mettre de jolis bouquets de lavande.

Les marrons

En promenade en forêt, profitez-en pour ramasser des marrons. Coupez-les en deux et disposez-les dans les coins de votre maison. Cette astuce de grand-mère est connue pour repousser les araignées.

Les châtaignes

D’après nos aïeules, les araignées n’aiment pas les châtaignes. Pour les faire fuir de votre domicile, déposez simplement ces fruits que vous aurez coupés préalablement en deux, dans les coins de votre habitation. Placez également des feuilles de châtaignier sur les rebords de vos fenêtres. Changez les châtaignes toutes les semaines afin qu’ils ne pourrissent pas.

Les feuilles de tomates

Mettez des feuilles de tomates aux bords de vos fenêtres, portes … Les araignées seront repoussées par l’odeur. Pensez à changer les feuilles dès qu’elles sont trop sèches.

La menthe

Tout comme les autres astuces, ici encore c’est l’odeur qui va agir contre les araignées. Placez quelques feuilles de menthe un peu partout dans votre maison.

Published by Jef.dylan.over-blog.com
commenter cet article